Quels sont les avantages de la conduite accompagnée ?

Publié le : 23 juin 20214 mins de lecture

Actuellement, la conduite accompagnée est de plus en plus recommandée par les jeunes conducteurs en la France. Ce procédé permet aux apprenants d’acquérir non seulement des expériences sur la conduite dès le plus jeune âge, mais également de bénéficier d’autres avantages que vous allez découvrir dans cet article.

Une conduite accompagnée : qu’est-ce au juste ?

La conduite accompagnée ou l’apprentissage anticipé de la conduite est une stratégie qui permet aux jeunes conducteurs de mieux préparer ses futurs examens afin d’obtenir un permis de conduire. Pour cela, l’apprenant doit être assisté par un moniteur auto-école après avoir effectué une souscription à cette formule spécifique pour accomplir une formation initiale de 20 heures au minimum. Après avoir réussi à cette formation de base, l’élève peut conduire sous l’assistance d’un accompagnateur, très souvent ses parents, pour accomplir à nouveau une conduite accompagnée d’au moins 3 mille kilomètres. Une fois toutes les obligations et les formalités liées à la réglementation de la conduite accompagnée effectuée, il peut se présenter à l’examen pratique pour l’obtention de son permis de conduire. 

Les avantages de la conduite accompagnée

Sans parler de l’expérience acquise par l’apprenti tout au long de ces parcours cités précédemment, beaucoup sont les avantages liés à l’anticipation de l’apprentissage de sa conduite. Il bénéficie de meilleurs tarifs par rapport à l’apprentissage classique. Les compagnies d’assurances proposent des offres préférentielles pour les jeunes ayant effectué l’apprentissage anticipé de la conduite. Compte tenu de l’expérience acquise lors de cette formation, le risque d’accident étant moindre. D’autres avantages de cette anticipation, c’est le fait que l’élève peut passer l’examen pour l’obtention de son permis à l’âge de 17 ans et demi. Ainsi, il aura la possibilité de conduire tout seul à l’âge de 18 ans. Enfin, mais pas les moindres, l’apprenti pourra bénéficier une réduction de 2 ans sur la période probatoire de son permis de conduire, au lieu de 3 ans. 

Quels critères pour la conduite accompagnée ?

Afin de pouvoir commencer ce mode d’apprentissage, l’apprenant doit être préalablement inscrit dans une auto-école. Ainsi, il doit passer l’examen théorique du Code de la route. Une attestation pour cette approbation sera donc nécessaire. Au moment de l’inscription, l’apprenti doit avoir au moins 15 ans, et avoir effectué au minimum 20 heures de conduite avec son moniteur agréé, et dont les 15 heures sur les voies ouvertes à la circulation. Une attestation prouvant la fin de sa formation initiale est ainsi obligatoire. Entre outres, l’accompagnateur d’un apprenti en conduite accompagnée est lui aussi soumis à remplir quelques formalités auprès de la compagnie d’assurance.